DIY : comment fabriquer un assouplissant écolo pour le linge ? Lecture : 10 min
  1. Accueil
  2. News
  3. Style de vie
  4. DIY : comment fabriquer un assouplissant écolo pour le linge ?

DIY : comment fabriquer un assouplissant écolo pour le linge ?

Les assouplissants, aussi appelés adoucissants, ont pour fonction de lutter contre les effets d’une eau dure et calcaire : ils permettent d’obtenir un linge doux et parfumé, et de conserver les textiles souples au fil des lavages. Problème : les assouplissants industriels contiennent de nombreuses substances chimiques qui sont loin d’être aussi douces pour la peau et l’environnement que pour le linge. Et si vous fabriquiez votre propre assouplissant écologique ? Découvrez ici comment faire avec 3 recettes naturelles DIY.

Trois recettes d’assouplissants maison 100 % écologiques

Pour profiter des avantages de l’assouplissant sans en subir les désagréments, il est possible de préparer votre propre assouplissant maison, 100 % naturel. Il sera tout aussi efficace, beaucoup plus économique et sans danger ni pour votre organisme, ni pour l’environnement.

 

L’ingrédient principal d’un assouplissant maison liquide est le vinaigre blanc : peu coûteux, écologique et très efficace, il est doté de propriétés antitartres qui lui permettent de neutraliser le calcaire et d’éviter qu’il ne se dépose sur les textiles et les rende, au fil des lavages, de plus en plus rêches. Pas d’inquiétude concernant son odeur, qui n’est certes pas des plus agréables, mais qui ne reste pas sur le linge.

Vinaigre d’alcool bio 6 % 1 l
Le vinaigre d’alcool est idéal pour fabriquer des conserves de légumes, mais vous pouvez également l’utiliser pour l’entretien de la maison et détartrer les w.c. ou la robinetterie.

Un assouplissant amidonné pour faciliter le repassage

Cet assouplissant deux en un permet à la fois de rendre votre linge plus doux et de faciliter le repassage, grâce à la présence d’amidon de riz.

Il est composé de 3 produits écologiques et sains : du vinaigre blanc, de la glycérine végétale et de l’amidon de riz.

La glycérine végétale est obtenue par saponification des huiles végétales et présente dans de nombreux savons de qualité. Il s’agit d’un agent humectant qui ne présente aucun risque pour la santé ou pour l’environnement, et peut tout à fait être utilisé pour le linge porté par les peaux les plus sensibles, comme celles des bébés par exemple.

L’amidon de riz peut s’acheter en supermarché ou dans les drogueries. Il est aussi possible de le faire soi-même, mais le dosage peut être plus imprécis. Or, si l’assouplissant contient beaucoup d’amidon, il risque de trop rigidifier vos vêtements. Pour fabriquer votre propre amidon de riz, il vous faut récupérer l’eau de cuisson du riz et la chauffer jusqu’à l’obtention d’une texture gélatineuse, puis la diluer dans 10 litres d’eau et laisser le mélange reposer.

Pour préparer cet assouplissant écolo, vous aurez besoin des 4 ingrédients suivants :

  • 10 g de glycérine végétale
  • 20 g d’amidon de riz
  • ½ litre de vinaigre blanc
  • 1 litre d’eau
Glycérine végétale biologique 200 ml
La glycérine est reconnue pour ses propriétés hydratantes et émollientes et elle est souvent utilisée comme humectant lors de la fabrication de cosmétique pour éviter qu’ils ne sèchent.

Procédez comme ceci en 4 étapes :

  1. Diluez l’amidon dans un peu d’eau froide, puis versez-le dans une casserole d’eau chaude.
  2. Portez à ébullition pendant quelques secondes, en prenant soin de bien remuer.
  3. Laissez refroidir, puis filtrez avec une passoire et versez dans une bouteille.
  4. Ajoutez le vinaigre blanc et la glycérine végétale, fermez et secouez pour bien mélanger.

Avant chaque utilisation, pensez à secouer de nouveau la bouteille. En fonction de la dureté de votre eau, vous pouvez en verser 1 à 3 cuillères à soupe dans le bac de votre lave-linge dédié à l’assouplissant. Votre linge sera plus doux et beaucoup plus facile à repasser.

Un assouplissant naturel en poudre

Si vous préférez, pour des raisons pratiques, utiliser un assouplissant en poudre, vous aurez besoin des 3 ingrédients suivants :

  • 300 g de sel d’Epsom ou de gros sel
  • 70 g de bicarbonate de soude
  • 10 gouttes d’huile essentielle (facultatif)
Bicarbonate de soude bio 350 g
Nettoyant et désodorisant, le bicarbonate de soude s’utilise pour toute la maison. Ce produit écologique connu également sous le nom de bicarbonate de sodium n’est pas toxique pour l’environnement.

Versez le gros sel dans un pot, puis ajoutez les gouttes d’huiles essentielles pour qu’elles soient absorbées par les cristaux de sel. Ajoutez ensuite le bicarbonate de soude et mélangez. Le pot doit être fermé pour bien conserver le parfum. Mettez une à deux cuillères à soupe de votre assouplissant maison en poudre dans le bac dédié de votre lave-linge.

Le bicarbonate de soude et le sel vont permettre de lutter contre les dépôts de calcaire, et les huiles essentielles apporteront une petite note parfumée à votre linge. Si elles sont 100 % naturelles, les huiles essentielles peuvent toutefois être irritantes pour les personnes ayant une peau très sensible. Évitez les huiles essentielles connues pour être allergisantes, comme le citron, la menthe poivrée ou la verveine citronnée, et préférez des huiles essentielles douces pour la peau, comme l’huile essentielle de lavande fine ou de rose de Damas.

Huile essentielle de lavande 12 ml
L’huile essentielle de lavandes est reconnue pour favoriser le sommeil et pour ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires.

Un assouplissant écolo et parfumé sans huile essentielle

Si vous ne souhaitez pas utiliser d’huile essentielle, mais que vous appréciez malgré tout l’odeur agréable et fraîche des vêtements fraîchement lavés, voici une recette qui devrait vous convenir.

Vous aurez besoin des 3 ingrédients suivants :

  • 300 ml de vinaigre blanc
  • 600 ml d’eau
  • Quelques branches (1 ou 2 suffisent) de l’herbe aromatique de votre choix

Vous pouvez par exemple utiliser de la lavande, du thym, du romarin, de la verveine ou encore de la menthe. À vous de choisir en fonction de vos préférences olfactives !

Procédez ensuite ainsi en 3 étapes :

  • Dans une bouteille en verre, versez l’eau, le vinaigre blanc et ajoutez vos branches d’herbes aromatiques.
  • Fermez la bouteille et secouez énergiquement.
  • Laissez reposer au moins une semaine avant utilisation.

Pensez à bien remuer la bouteille avant chaque utilisation, et versez une à deux cuillères à soupe, ou l’équivalent d’un ou deux bouchons, dans le bac dédié de votre lave-linge. Vos vêtements seront délicatement parfumés grâce à cet assouplissant 100 % écolo et sans allergène.

Les inconvénients des assouplissants industriels

Si les assouplissants industriels remplissent bien leur rôle et laissent une sensation de douceur sur vos textiles, leur composition est loin d’être sans danger, tant pour votre peau que pour l’environnement.

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a mené une enquête dont les résultats sont sans appel : la très grande majorité des assouplissants vendus dans le commerce contiennent des substances allergisantes, qu’il s’agisse des parfums de synthèse ou des conservateurs. Sur les 18 produits testés, seulement 4 ne contenaient pas de composant allergène.

Pour les personnes asthmatiques ou allergiques, le risque est d’autant plus élevé que l’assouplissant est conçu pour imprégner le linge à la toute fin du cycle de lavage, plus précisément pendant le dernier cycle de rinçage. Le produit reste donc présent sur le textile à sa sortie de la machine, ce qui décuple le parfum et la sensation de douceur, mais aussi les risques d’allergies de contact.

De nombreux assouplissants industriels contiennent notamment de la méthylisothiazolinone (MIT), un conservateur responsable de nombreuses allergies, très décrié par les dermatologues et les allergologues. Souvent présente dans les cosmétiques, cette substance est désormais interdite dans les produits non rincés, et donc toujours autorisée dans les assouplissants, même si le conservateur reste présent sur le textile malgré le dernier rinçage.

Par ailleurs, les assouplissants industriels contiennent de nombreux tensioactifs qui polluent les eaux et déséquilibrent la faune et la flore aquatiques, et déposent une pellicule grasse dans le bac à assouplissant, dans le tambour et dans les conduits de la machine à laver, ce qui peut entraîner le développement de moisissures. La sensation de propre est donc toute relative...

Enfin, les assouplissants sont parfois utilisés à mauvais escient. Ainsi, lorsque l’eau de votre commune est souple et non-calcaire, utiliser un assouplissant n’apporte aucun bénéfice, puisque la fonction première de celui-ci est de dissoudre le calcaire et d’éviter qu’il ne se dépose sur le linge et le rende rêche.

Par ailleurs, l’assouplissant n’a pas d’intérêt sur les vêtements synthétiques, qui ne deviennent jamais rêches. Il est en revanche utile pour le coton, mais les assouplissants industriels ont tendance à réduire, au fil des lavages, ses capacités d’absorption, ce qui pose problème pour les torchons ou les vêtements destinés au sport, qui absorbent alors moins bien les liquides et la transpiration.